Outils pour utilisateurs

Outils du site


codex:ennemis-du-docteur:la-rani

La Rani

Nom La Rani
Espèce Seigneur du Temps (Time Lord)
Planète d'origine Gallifrey
Statut Ennemie
Acteurs Kate O'Mara

La Rani interprétée par Kate O’Mara est une Dame du Temps renégate, ennemie du Docteur. Elle apparaît dans deux épisodes de la série classic, le premier étant “Mark of the Rani” écrit par Pip (Phillip) et Jane Baker, épisode de la 22e saison de la série classique, c’est à ce moment qu’elle fait face au Docteur dans sa sixième incarnation (sous les traits de Colin Baker) ainsi qu’au Maître (Anthony Ainley).

Sa deuxième apparition est celle de l’épisode “Time and the Rani” également écrit par Pip et Jane Baker, c’est le premier épisode de la 24e saison mais aussi le premier du Septième Docteur interprété par Sylvester McCoy. C’est la Rani qui cause la régénération brutale du Docteur.

La Rani n'apparaîtra plus dans la série jusqu’à son arrêt en 1989, elle fera juste une apparition pour un épisode spécial en 1993 : “Dimension in Time”. Toutefois son histoire continue dans des novélisations de la série et des audios.

Avant son exil, la Rani était une scientifique sur Gallifrey mais une de ses expériences sur des animaux a mal tourné. En effet elle rend une souris gigantesque, qui s’échappe et dévore le chat du président avant de l’attaquer à son tour, provoquant ainsi la régénération du Président. C’est après ce crime que la Rani détourna un TARDIS qui l’amènera sur sa planète d’exil. C’est ainsi que débute sa vie en tant que renégate.

La Rani continua ses expériences principalement en allant recueillir des échantillons sur Terre à différentes époques. Contrairement au Docteur elle ne porte pas en admiration cette planète « misérable » comme elle la qualifie. Elle ira prélever des échantillons de cerveau humain pendant la guerre de Trojan (Trojan War), l’âge sombre (the dark age), la guerre d’indépendance américaine ainsi qu’à Killingworth un petit village au 19e siècle où se situe son laboratoire.

Avant cela la Rani s’était rendue à l’ère du Crétacé afin de ramener des embryons de Tyrannosaures. C’est à ce moment-là que le Maître et le Docteur mettent fin à ses expériences, bloquant les commandes du TARDIS de la Rani. Le Docteur piège le Maître et la Rani à l’intérieur du vortex temporel (time spillage) ce qui provoque par la suite la croissance des embryons de Tyrannosaures (Mark and the Rani).

Après cette défaite, la Rani est parti se réfugier sur la planète Tetrapyriarbus où elle rencontra les Tetraps, peuple d’humanoïdes à l’apparence située entre un sanglier et une chauve-souris, menés par Urak et qui vont par la suite être sous les ordres de la Rani. Les autres habitants de la planète, les Lakertyas, furent contraint de se cacher de la Rani.

Elle fit de sa planète de refuge son nouveau laboratoire pour un nouveau projet : la capture des plus grands scientifiques de la Terre toute époque confondue dont un certain Albert Enstein. C’est en dernier qu’elle décida de se mettre en quête d’une des plus grandes intelligences de l’univers : le Docteur. Sans plus attendre, elle attaqua son TARDIS qui, lors de son crash sur la planète Tetrapyriarbus, causa la régénération du Seigneur du Temps. Elle en profitera d’ailleurs pour tromper le Docteur en se faisant passer pour sa compagne Mel.

L’objectif de la Rani était de réunir les cerveaux de ces scientifiques afin de n’en faire qu’un pour pouvoir percer le secret de la manipulation d’une matière inconnue (strange matter) pouvant créer des anomalies dans l’espace-temps et lui permettant ainsi de faire de la planète un immense manipulateur temporel afin de corriger ce qu’elle considère comme des « erreurs » dans l’histoire de l’univers. Sa première cible était bien évidemment la planète Terre afin d’empêcher l’extinction des dinosaures, espèces qu’elle considérait comme n’ayant jamais pu atteindre son vrai potentiel dans l’histoire. Elle mettrait son plan en exécution, quitte à sacrifier tous les Lakertyans de la planète.

Elle utilisa le cerveau artificiel réuni de tous les scientifiques afin de créer un composant remplaçant la matière inconnue (strange matter). Une fois conçu, elle arma un missile équipé de ce composant sur un astéroïde de matière inconnue (strange matter). Cependant le Docteur mit fin au plan de la Rani en détruisant le cerveau artificiel et en détournant ce missile. Urak trahit la Rani et mena tout son peuple contre elle, l’enfermant dans son TARDIS sur Tetrapyriarbus. La Rani avait 953 ans lors de ces événements (Time and the Rani).

Peu après les Tetraps traversèrent une pénurie de nourriture, pendant que la Rani était jugée sur ses actes par Urak. La peine de mort était le choix le plus évident, toutefois Urak lui laissa la chance d’échapper à ce triste sort. Si elle arrivait à résoudre ce manque de nourriture chez les Tetraps, elle était sauve. La Rani avait 4 sujets de tests pour résoudre cette crise, 2 humains et 2 aliens mais elle préféra s’allier avec eux pour s’échapper de sa prison. Après sa fuite elle laissa ses compagnons de voyage et décida de se venger de la trahison d’Urak et de reprendre son TARDIS qui était entre ses mains (AUDIO: The Rani Reaps the Whirlwind).

Personnalité

La Rani est une scientifique que l’on pourrait qualifier de maléfique et immorale. Contrairement au Maître qu’elle trouvait vraiment mauvais et même stupide, elle n’a aucun désir de pouvoir ni de puissance sur l’univers, pour elle tout ceci n’est que secondaire à coté de ses recherches. Elle est connue pour réduire en esclavage des mondes entiers afin d’avoir des sujets d’expérimentations vivants et un lieu pour établir son laboratoire sans aucun danger environnant venant l’interrompre. Son intérêt principal est la modification de l’ADN d’autres espèces.

Elle n’accomplit des actes vraiment mauvais uniquement quand elle en ressent l’obligation. Quand le Sixième Docteur tenta de la convaincre de ne pas faire des expériences sur des humains, elle qualifia ces derniers de « carnivores », et se demanda s’ils n’avaient jamais eu la moindre pensée aux espèces inférieures à l’Homme quand ils inséraient leurs dents dans leurs viandes.

Cela montre que la Rani peut dévoiler une certaine conscience, et une certaine bonté, en particulier lorsqu’elle se mit à détruire ses sujets au moment où ils auraient pu tuer le Docteur (Mark of the Rani).

codex/ennemis-du-docteur/la-rani.txt · Dernière modification: 2014/12/28 12:25 (modification externe)